[Impressions] Tom Clancy’s The Division

the_division_04

Nous y voilà enfin. Après être malencontreusement passé à côté de la beta en accès limité, Ubisoft a décidé d’ouvrir grand les portes d’une NYC enneigée, post pandémie et laisser des hordes de joueurs fouler les chaussées de la grosse Pomme, armés jusqu’aux dents.

Premières impressions sur le nouveau TPS d’Ubisoft, après une petite heure, M4 au point.

Ca avait déjà mal « pré-commencé » avec les différences notables entre la version présentée lors de l’E3 2013 et les premiers screens issus de la beta. Mais passons. Chacun sait qu’il s’agit de versions boostées pour faire monter la hype. Ou engranger les précos.

 

Mais que dire des temps de téléchargement des quelques 27 Go de données ? Alors que je dispose d’une connexion on ne peut plus correcte et qui ne m’a jamais planté online, il m’aura fallu quasiment une journée, en temps cumulé. Soit une journée de beta en moins. Difficile de se plaindre cependant quand on accède gratuitement au futur AAA du moment mais quand même. C’est moyennement vendeur sur la capacité des serveurs à absorber la future charge du multi.

Pour le reste, tel L’agent de La division, on est vite lancé dans le grand bain. Après une intro totalement dispensable et qui n’éclaire en rien sur le pourquoi du comment New York est totalement vidée du grouillement quotidien pour être remplacé par des balles qui sifflent, on se retrouve rapidement dans les rues enneigées.

the_division_01

Et c’est un des bons points de cette beta. La modélisation des rues est très belle et entre deux fusillades, on se prend presque à flâner, à faire tourner la caméra pour admirer le travail accompli. Tout juste si on s’attend pas à voir Joel et Ellie débarquer au coin de la rue. L’immersion est encore plus renforcée par l’alternance de rues vides, tout juste parsemées par des autochtones qui errent et l’appel reçu émanant de votre pad, augurant d’une guerilla toute proche. C’est étonnant que cet artifice (l’utilisation du HP du pad) ne soit pas plus utilisé dans d’autres jeux, tellement ça fonctionne à merveille.

the_division_02

On arrive donc sur le cœur même du jeu : des missions de sauvetage/déblocage d’une ressource/récupération d’un élément clé de la Division qui sont des prétextes à des gunfights dans les rue de New York (l’objectif principal du jeu étant de reprendre la ville à des troupes qui entendent profiter de la pandémie pour en prendre le contrôle).

Le gameplay est on ne peut plus classique pour un TPS. Une mise à couvert en pressant la touche « x » près d’un obstacle le permettant (mais qui ne sera pas synonyme de sécurité pour autant tant les factions ennemies ont la fâcheuse tendance à les contourner). On vise en pressant « L2 ». Le réticule de visée est vraiment trop petit à mon goût et on a vite fait d’arroser sa cible. On shoote en pressant « R2 ». Idem pour l’envoi de grenades. La bonne idée pour éviter de décrocher dans l’action, en passant par des menus et autres sous-menus, c’est le double-tap de la touche « triangle » pour alterner entre arme de poing et fusil d’assaut. Le tout en tâchant d’être en perpétuel mouvement. Ajoutez une dose de looting et un saupoudrage de montée en comptences, typée RPG et vous avez fait le tour. Le B.A-BA.

the_division_03

Rien de transcendant donc. On sent le jeu taillé pour le multi sur lequel on a plaqué une pseudo trame de solo. Ce qui sauve les meubles, c’est vraiment le cadre. Errer dans une New York enneigée quasi déserte donne le même sentiment que dans Je suis une Légende. On sait que le danger est au prochain coin de rue mais on ne peut s’empêcher de continuer à avancer. On est attiré par tout ce vide, offert pour vous. Il est juste dommage (à ce stade de mon avancée) de ne pas plus profiter des intérieurs des bâtiments ou des arrières cours pour contourner l’ennemi.

Un bilan donc mitigé même si la forme laisse transparaitre un gros travail. Manque une dimension solo plus probante pour que je passe à la caisse des quelques 50€ demandés pour le moment. A voir par contre une fois le jeu sorti et les vrais premiers retours.

Publicités

À propos de JackmLantern

https://jevisdhauts.wordpress.com/

Publié le 22 février 2016, dans Impressions, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :