[Lecture] On dépose les pads #3

lecture_header

La rentrée est déjà loin mais quoi de mieux, pour se remettre dans le bain, qu’un peu de lecture dans la langue de Shakespeare.

Où l’on parlera des jeux vidéo comme moteurs de la citoyenneté, de la saga d’une jeune femme élevée par des hommes oiseaux, de la gloire puis la déchéance d’une guitare en plastique pour conclure sur la vie de personnes cachées dans un arbre.

ODPL_03_01

Le Docteur Kathy Sanford de l’université de Victoria (Colombie britannique – Canada) a suivi pendant 5 ans des joueurs âgés au début de l’étude, de 13 à 17 ans.

N’ayant que très peu de connaissances du monde des jeux vidéo (et peut être pétrie des a priori habituels sur le sujet), la chercheuse a été surprise de constater que ces jeunes joueurs ont toujours été très impliqués quant à leurs choix et à leurs conséquences in game.

Et ces compétences morales et/ou éthiques sont aisément transposables dans la vie réelle. Du fait de leur impact psychologique certain, les jeux vidéo sont, au sens du Docteur Sanford, bien plus instructifs que bon nombre de médias actuels. Elle relève que les sujets de cette étude sont bien plus engagés émotionnellement puisque des choix ayant des conséquences négatives sur leur environnement de jeu entrainent des réactions immédiates qui tendent à contre-balancer ces choix. Passionnant et un parfait contrepied aux lieux communs habituels.

>> The upside of teens playing video games for hours et New research shows gamers make better citizens (in english)

***

ODPL_03_02

Attention pavé mais de qualité. Originellement posté sur neogaf par Mama Robotnik, l’histoire in extenso de Samus Aran, contextualisée, resituée dans sa chronologie et cette fois-ci finalisée pour Kotaku.

Un travail titanesque où tous les jeux ont droit de citer sauf Metroid Other M qui ne s’insère malheureusement pas dans le reste de la saga. En un mot comme en cent : captivant !

>> The Spectacular Story Of Metroid, One Of Gaming’s Richest Universes – Part 1 et Part 2

***

ODPL_03_03

Ca y est. Harmonix a livré le 2 avril dernier son dernier titre téléchargeable pour que vous puissiez « headbanger » dans votre salon, tel un vieux rockeur sexagénaire qui n’en finit plus de quitter la scène.

Véritable machine à cash, arrivée sur le marché pour simplifier et d’aucuns diraient casualiser les systèmes existants (Konami’s Guitar Freaks pour ne citer que lui), Rock Band a vraiment été pensé pour sa dimension familiale. Exit le guitar hero solitaire, place au groupe de rock’n roll de salon !

Où l’on apprend que ce qui a tué, in fine, la licence Rock Band, c’est la profusion de titres et des sorties par trop régulières. Même si Harmonix s’est défendu de suivre le rythme hallucinant d’Activision (avec des sorties tous les 45 jours pour Guitar Hero), rétrospectivement, Rock Band suivait la même cadence.

L’autre difficulté rencontrée par la franchise a été d’apporter du sang neuf à chaque sortie d’un nouvel opus sur support physique. Et Harmonix s’est cassé les dents en essayant de faire d’un titre clairement axé « famille » un semblant de simulation avec Rock Band 3 et son mode pro, laissant derrière lui toute une frange de joueurs qui voulaient seulement faire semblant et non pas prendre une leçon de guitare ou de clavier.

>> The Rise and Fall of Rack Band (in english)

***

ODPL_03_04

Un article éclairant sur l’arme secrète de Big N : la « Treehouse ». Basée au troisième étage de Nintendo of America, cette cellule très discrète (seuls ses membres peuvent y accéder) a pour but d’opérer le transfert des jeux estampillés Nintendo vers les côtes américaines. De la traduction du japonais au marketing des licences de la maison mère, la mission de ces quelques 80 salariés est extrêmement diversifiée.

Leur mission primordiale et quasi existentielle est de conserver l’esprit de la marque, à savoir ce que chaque joueur est en droit d’attendre d’un jeu Nintendo : du gameplay à la structure des niveaux en passant par les bruitages. En bref, une fois le jeu lancé, si vous vous sentez tout de suite en confiance et retrouvez immédiatement vos repères quelque soit l’itération d’un Zelda, Mario et autres Donkey Kong, ne soyez pas surpris, c’est que la Treehouse est passée par là.

>> Nintendo’s Secret Weapon (in english)

Publicités

À propos de JackmLantern

https://jevisdhauts.wordpress.com/

Publié le 12 octobre 2013, dans Lecture, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :