[Test] Resident Evil : Revelations / Circle Pad Pro

On commence les tests en 2012 par un jeu qui n’était pas prévu dans la liste initiale des achats mais qui a emporté mon adhésion après un tour sur l’e-shop de la 3DS et la lecture de quelques bons articles. Nintendo se plie enfin à l’exercice des démos téléchargeables (mais jouables seulement 30 fois) et grand bien lui en a pris puisque je suis passé à la caisse après. Cet article est donc à la fois l’occasion de tester un nouveau jeu et un nouveau périphérique, le Circle Pad Pro.

La 3DS étant entrée dans une léthargie un peu longue à mon goût, il était temps de lui redonner un peu vie. Et après un trailer assez intriguant (souvenez-vous de cette blonde pulpeuse qui se trouve sur un navire en bien mauvaise posture), des promesses de retour aux origines de la saga, il n’en fallait pas plus pour succomber. Qu’en est-il dans les faits ? Retour après quelques heures de jeu.

Comme beaucoup, j’ai lâché la saga Resident Evil avec le quatrième opus qui ne m’avait pas convaincu outre mesure, l’aspect aventure de la première trilogie disparaissant au profit de l’action pure et dure de type « run and gun ». Rien de bien palpitant en somme. Alors autant dire que je suis passé complètement à côté de Resident Evil 5, les tests divers et variés ne plaidant pas du tout en sa faveur.

On atterrit donc dans la combinaison de plongée de Jill, accompagnée d’un nouvel arrivant Parker Luciani, à l’abordage du Queen Zenobia et à la recherche de son partenaire de toujours Chris Redfield (que l’on incarnera en parallèle). On peut décemment en rester là pour le scénario, tant l’histoire de cet opus est indigente (un nouveau virus, un nouveau groupe bioterroriste, une nouvelle menace, une ville dévastée,…).

Venons en au plus important, le jeu. Graphiquement, c’est très bluffant et quoiqu’en disent certains, la claque visuelle est au rendez-vous. La modélisation des personnages est particulièrement soignée et même si les ennemis sont un peu en-deçà (mais qu’est ce que c’est que ces têtes totalement informes ???), le processeur graphique de la 3DS est enfin exploité comme il se doit.

Les environnements fourmillent de détails et on a souvent la sensation (pour l’essentiel de l’aventure de Jill) de se trouver dans un certain manoir à la recherche de l’équipe Bravo. De nouveau, on craint de tourner au bout des couloirs exigus, de pousser une porte juste débloquée, de se trouver sans munitions (ce qui arrive rarement entre-nous soit dit) ou d’entrer dans une salle à l’éclairage vacillant.

Sur le plan du gameplay, les habitués retrouveront vite les réflexes nécessaires à la survie. On cible, shoote tout en se déplaçant comme dans n’importe quel FPS. Et si on pouvait craindre de se trouver en difficulté avec le pad de la 3DS, le circle pad pro (plus de détails par ) apporte un plus indéniable avec les gâchettes supplémentaires (Lz/Rz) bienvenues surtout dans les phases où l’on incarne Chris, plus axées sur l’aspect FPS du jeu.

Quelques puzzles viennent émailler le jeu sans pour autant bloquer le joueur. De là, à dire qu’ils ne sont qu’anecdotiques et n’existent que pour utiliser un peu l’écran tactile, il n’y a qu’un pas qu’on peut franchir aisément. Idem pour la 3D : on peut s’en dispenser. La petite nouveauté réside dans le Genesis (un scanner portatif) qui permet un scan de l’environnement à la recherche de munitions, de séquences ADN pour créer des vaccins ou de détecter des empreintes ou les clés pour ouvrir les portes bloquées.

Autre point positif, la bande son est parfaite et distille une sensation de stress et/ou d’angoisse permanente. Une vraie réussite, encore plus immersive avec les écouteurs vissés sur les oreilles. Pour ce qui est du doublage, il est convaincant même si le lipping avec les voix françaises m’a paru désynchronisé.

Pour ce qui est des points négatifs, l’animation est un peu pataude et il arrive à la console d’avoir du mal à suivre. Quand on se fait attaquer par une horde de chiens loups infectés par le virus, alors qu’on vient de  se fouler la cheville après une chute de quelques mètres sur de la glace, c’est quelque peu ennuyeux. Le revers de la médaille à un très beau jeu dans l’ensemble.

Autre point en retrait, la carte. Elle est tout simplement inexploitable. On a affaire à un volume qui ne délimite pas les pièces où se trouvent les items à aller chercher et on est vite paumé sur la map du Queen Zenobia. Le zoom sur la carte et sa manipulation n’y changent strictement rien.

Enfin, l’aventure en solo n’est pas très ardue et si ce n’est le mode commando, le challenge est peu relevé (même si certains boss ou passages font un peu souffrir).

En conclusion, vous pouvez foncer sur ce Resident Evil Revelations qui renoue avec les origines de la saga, avec ou sans Circle pad pro : votre 3DS le mérite et vous remerciera après quelques semaines de sommeil.

Les plus :

  • une vraie réussite graphique : beau et détaillé.
  • enfin le retour de l’esprit originel de la saga Resident Evil
  • le Circle pad pro parfaitement adapté au gameplay

Les moins :

  • ça rame par moment : le revers de la médaille graphique.
  • le tactile et la 3D quasiment inutiles.
  • un challenge peu relevé.
Publicités

À propos de JackmLantern

https://jevisdhauts.wordpress.com/

Publié le 12 février 2012, dans Test, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Très bon test ! Pour ma part, je n’ai jamais accroché à la saga ni au genre d’ailleurs, question de gout tout simplement. Mais pour avoir essayé la démo, je ne peux nier que les graphismes sont à tomber par terre, que l’ambiance bien présente et le gameplay plutôt aisé.

    Ca n’augure que du bon pour le futur de la ludothèque 3DS.

  2. J’apprécie le scan vraiment bien intégré pour dénicher les munitions retournant au coté survival de la licence. Et graphiquement c’est une tuerie de savoir la 3DS vite exploité…si elle a déjà atteint ses limites.

  3. @keyk : merci bien. C’est vraiment un super jeu d’aventure avec d’être un jeu de zombies. Après, comme tu le dis, les goûts, les couleurs.

    @game_and_witch : j’espère que la 3DS en a encore dans le ventre parce qu’avec la Vita qui arrive, sa durée de vie va être vite réduite. :-/

  4. j’ai bien aimé la demo, et les test que j’ai pu lire, comme le tiens donne encore plus envie de m’y mettre, je devrais me le prendre sous peu je pense

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :