[Test] Uncharted 3 : L’illusion de Drake

Un peu de retard sur ce test (vacances obligent) puisque le jeu est sorti il y a déjà une petite semaine.

Après quelques heures de jeu, on déroule donc dans cette fin d’année vidéoludique très dense et très qualitative jusqu’à présent. Est-ce que ce sera le cas avec ce troisième opus des aventures de Nathan Drake ? C’est ce que l’on va voir.

Après un premier volet plutôt réussi sur le plan graphique mais perfectible sur le gameplay, un second opus magnifique graphiquement mais un peu trop scripté à mon goût, Nathan Drake repart à l’aventure. Dans sa ligne de mire, l’Atlantide des Sables perdue dans un désert indéterminé avec une dimension historique supplémentaire puisqu’on suit plus ou moins les pas de Thomas Edward Lawrence aka Lawrence d’Arabie.

Je ne vais pas vous faire l’affront de développer sur plusieurs paragraphes durant ce qui a fait le succès de la saga puisque cet opus ne déroge pas à la formule habituelle : exploration, gunfights et puzzles sont encore et toujours de la partie. Idem pour les courses poursuites à pied ou en véhicule et les sols qui cèdent sous les pas trop aventureux. C’est d’ailleurs un reproche majeur que l’on pourrait faire à cette saga : être restée campée sur ses acquis et ne pas proposer de véritable surprise. La seul différence dans l’absolu, c’est le décorum qui demeure quant à lui sublime.

Pour le reste, le gameplay est connu et donc vite appréhendé. Comme à l’accoutumée, on bondit de plateforme en plateforme par une simple pression sur « x », on se jette derrière un parapet en couverture pour mieux arroser les hordes d’ennemis et on fonce sur tout ce qui brille en quête d’une recharge de munition ou d’un trésor. Rien de neuf sous le soleil du désert même si, il faut le concéder bien volontiers, les mécanismes de jeu sont très efficaces et demeurent un modèle du genre.

La « grande » nouveauté de cet opus réside dans l’approfondissement de la mythologie de Nathan Drake. On en apprend beaucoup dans cette illusion sur l’histoire de cet Indiana Jones des temps modernes à qui, il manque à peine un fouet et un Stetson, pour être définitivement épique. Difficile de développer sur ce plan sans trop spoiler, lecteur adoré. Comme vous l’aurez lu ailleurs, le titre anglais est très parlant sur le ressort narratif du jeu.

Autre point un peu plus novateur : le multi mâtiné RPG sur son côté gain d’expérience et de compétences. On peut augmenter certaines des caractéristiques de son personnage, modelable à l’envi. Pour le reste, que ce soit seul ou en co-op’, lancé dans une mission ou en train de rusher pour la conquête du drapeau, le gameplay est maitrisé et efficace.

Au final, je suis partagé avec Uncharted 3 : l’illusion de Drake. Ce n’est certainement pas le blockbuster survendu par encarts publicitaires et campagnes de marketing interposés mais ce n’est pas non plus un navet, loin de là. C’est une suite honnête qui monte en puissance sur le plan graphique et narratif mais ça reste un peu trop linéaire à mon goût. Il est très plaisant de revêtir le costume de Nathan Drake mais un peu plus de surprises n’aurait pas été de trop.

Les plus :

  • la maestria graphique : c’est extrêmement beau
  • le gameplay maitrisé d’un bout à l’autre du jeu avec des scènes d’anthologie
  • la dimension « Indiana Jones »

Les moins :

  • trop peu d’innovations et trop resté sur ses acquis
  • le jeu reste très scripté : certaines phases se résument parfois à du QTE
  • ça scintille par moments
Publicités

À propos de JackmLantern

https://jevisdhauts.wordpress.com/

Publié le 11 novembre 2011, dans Test, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Capitaine Beko

    Mmmmoui… vraiment pas d’accord sur la montée en puissance du côté narratif. Je le trouve très en deçà du 2 sur cet aspect, voire médiocre (pourtant les trois premiers chapitres étaient prometteurs).
    Et concernant les scènes d’anthologie, pour moi aucune ne vaut une course poursuite avec un hélicoptère of the dead sur les toits et à l’intérieur dans des bâtiments qui s’effondrent les uns après les autres, ni même l’escalade d’un train suspendu plusieurs centaines de mètres au dessus du sol et les vues en contre-plongée qui vont avec :/
    J’ai un gros problème avec l’immersion aussi. Voir des dizaines de clones sans background s’enfermer eux-mêmes dans un château en ruine avant d’y mettre le feu je trouve ça un peu c** (quoi qu’avec leur IA c’est pas si étonnant), presque autant que les petits potes de Drake qui le collent partout, sauf quand dans certains chapitres une séance de gunfight débute et qu’ils restent plantés dix mètres en retrait et se contentent de regarder l’action comme si de rien était.

    A part ça, je suis assez d’accord avec ton test.
    (à noter, j’ai fait le jeu il y a une semaine et l’arrière goût a empiré avec le recul :p)

  2. Cet épisode m’a (un peu… beaucoup) déçu, ce qui est sûr c’est que le 2ème avait mis la barre tellement haut, amélioré les défauts de gameplay du jeu original et tellement créé la surprise avec des scènes anthologiques (voire plus encore). Pour ce 3ème opus, les scènes les plus spectaculaires/intéressantes avaient été trop teasées à la TV et sur le Net (l’avion, le bateau, le désert, etc.), mais surtout elles donnaient une impression de déjà vu (par rapport au 2) mais en moins intense, moins surprenant, en moins original… une scène poursuite où Drake saute de camion en camion, un final où tout s’effondre et où il faut s’échapper, etc. Et pourtant j’ai adoré la mise en scène de la 1ère demi heure à Londres jusqu’à ce que j’incarne Drake gamin, que j’évolue dans des rues photo-réalistes mais que je sois sans cesse confronté à des murs invisibles et à l’incapacité de sauter sur des éléments du décors de 20cm de haut. Impossible de monter sur une caisse mais obligation d’escalader uniquement sur la gouttière.

    Bref je me suis quand même laissé embarquer dans l’aventure car c’est beau, découvrir l’enfance de Drake est toujours sympa, les dialogues sont souvent très bons et les animations contextuelles aident à l’immersion, mais j’ai eu l’impression que le jeu était 2 fois plus court que le précédent épisode, et que la trame principale sur Laurence d’Arabie était cousue de fil blanc (un peu comme un mauvais James Bond où tout et n’importe quoi est prétexte à créer des situations aux 4 coins du monde).

    Un jeu indispensable quand on possède une PS3 mais bien moins bon que le 2ème opus et une série qui commence à tourner un peu en rond et a besoin de vraies nouveautés. Je sens que le prochain Tomb Raider va lui piquer la 1ère place du genre (qui a dit FIFA @ PES?).

    • J’attends le relaunch de Lara Croft comme c’est pas permis. Il faut dire que les screens et les vidéos de gameplay ont l’art de donner envie.

      Concernant Uncharted, on a peu de renouvellement mais quand on part de si haut dès le début, on peut difficilement surprendre les fans de la 1ère heure.

      Ca ne m’empêche pas de m’y amuser et d’avoir préco l’opus sur Vita.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :