[Test] The Legend of Zelda : OoT 3D

Avec un jour d’avance sur la date de sortie officielle, mon exemplaire du désormais légendaire « Ocarina of time » est arrivé à bon port.

Autant être clair dès le début, la saga Zelda est une des sagas que je suis depuis le premier opus. Je ne suis pas un fan inconditionnel, je suis un amoureux transi, nuance. Ce postulat de départ étant posé, il est temps de s’attaquer – de nouveau – à la révolution qu’a constitué Ocarina of Time (ou OoT, pour ceux qui n’auraient pas suivi). Quand Big N tient une série qui fonctionne, autant dire qu’il va l’essorer jusqu’au dernier pixel et à l’écœurement. Entre les multiples rééditions et les versions collector, Nintendo est assez coutumier du fait et alimente d’autant ses détracteurs (qui, il faut le dire, n’ont pas toujours tort).

Comme vous le pourrez voir un peu plus bas, je suis déjà possesseur des versions N64 et NGC mais ma collectionnite aiguë n’aidant pas, je n’ai pas hésité longtemps à précommander cette version 3D. D’autant plus que le line-up de démarrage de la 3DS étant on ne peut plus décevant, ma console végétait lamentablement entre sa boite d’origine et la poche de ma veste en quête de quelques Street-Pass. Et je ne parle pas non plus des 20€ de bon d’achat à la FNAC dans le cadre d’une précommande qui ont facilité à la récidive de ma pathologie vidéoludique (ça y est, j’ai écumé les excuses bidon).

Bien. Comme évoqué précédemment, cet opus de Zelda est pour moi un opus légendaire /obviousproof

Après la maestria de « A Link to The Past » et après une très longue attente d’un Zelda « 3D », Ocarina of Time a su, en son temps, révolutionner de nouveau la franchise. Je ne rentrerai pas dans les détails de l’intrigue pour éviter ce que les vieux briscards connaissent déjà et de spoiler ceux qui vont découvrir (les veinards) OoT avec la 3DS mais de très nombreuses idées ont su donner un coup de frais à la saga (locking des ennemis, gestion du temps, …).

Un donjon plus tard (Arbre Mojo), l’heure d’un premier bilan s’impose : je suis conquis (eh ouais, sans dec’) ! 3D à fond, la sensation d’immersion est encore plus forte et on se plait vraiment à déambuler aux côtés de Link dans la forêt Kokiri. La remasterisation du titre ne se limite pas à un effet de profondeur, Miyamoto a su encore intensifier l’expérience en profitant du gyroscope de la 3DS. Un petit clic sur l’icone ad hoc et vous voilà en train de soulever votre console au-dessus de votre tête pour savoir où est passée cette saloperie de Gohma. Addictif !

Seul gros bémol mais c’est plus inhérent à la console et à votre serviteur, la 3D poussée au maximum a une tendance certaine à engendrer une fatigue ophtalmique et il n’est pas rare de « décrocher » de la 3D.

En bref, si vous n’avez pas déjà succombé, sautez le pas.

Les plus :

  • OoT graphiquement sublimé
  • une 3D exploitée intelligemment
  • un gameplay aux petits oignons

Les moins :

  • pas de réelle nouveauté pour les connaisseurs
  • la 3D fatigante à moyen terme
  • devoir oublier la façon N64 de jouer (putain mais où est ma gachette !!!)

Bonus track :

Photo de famille

Publicités

À propos de JackmLantern

https://jevisdhauts.wordpress.com/

Publié le 16 juin 2011, dans Retrogaming, Test. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Ma foi, c’est une magnifique photo de famille.
    Comme tu le précises, son seul gros défaut se trouve dans son manque de nouveautés. Mais même là, il reste incontournable pour les amateurs d’action-aventure. Un jeu mythique!

  2. @ Kyosu : c’est dommage que la famille soit incomplète. Manquent toutes les versions portables. Mais vu leur prix en boite, ça attendra -_-‘

    Pour OoT, c’est clair qu’il fait partie de mon trio de tête de la saga.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :